Quelles sont les techniques de gestion de la colère pour les adolescents?

Aperçu

Selon l’American Psychological Association, lorsque la colère d’un adolescent tombe hors de contrôle et devient destructive, elle entraîne des problèmes à l’école, dans les relations personnelles et dans sa qualité de vie globale. Les adolescents qui ont de la difficulté à gérer leur colère ont effectivement tendance à répondre avec une agression verbale et physique. Les techniques de gestion de la colère peuvent aider à sensibiliser les adolescents à la colère et à améliorer leur capacité à mettre en place de meilleures compétences en matière de maîtrise de soi. Pour que la gestion de la colère réussisse, il est important pour les adolescents de rendre compte de leur colère et d’éviter de blâmer leurs émotions à d’autres personnes ou des événements.

Identifier les déclencheurs

Il est important pour les adolescents d’identifier les situations et les expériences qui les irritent. Une fois que les adolescents sont en mesure de reconnaître les déclencheurs de colère, ils peuvent apprendre à gérer ces situations plus efficacement. Les déclencheurs communs incluent le sentiment mal compris, le sentiment de manque de respect, trop d’attentes – de l’école ou des parents, par exemple – et on l’a dit “non”.

Reconnaître les panneaux d’alerte

La colère provoque des réponses physiologiques, telles que l’augmentation de la fréquence cardiaque, l’hypertension artérielle, la tension musculaire et les jonctions d’adrénaline. Aider votre adolescent à reconnaître que les signes avant-coureurs de la colère lui permettront d’utiliser ses techniques de maîtrise de soi afin de décourager la situation.

Rational Self-Talk

Le Dr Tony Fiore et le Dr Ari Novick, auteurs de “Anger Management for the 21st Century”, affirment que l’apprentissage de l’évolution par le biais de l’auto-discours peut permettre aux adolescents de faire face à la colère plus efficacement. Il est important d’arrêter les pensées négatives qui ont tendance à être exagérées et de les remplacer par une pensée rationnelle. Un exemple d’auto-discours rationnel est: «Il est compréhensible que je sois en colère, mais se fâcher ne va pas corriger quelque chose».

Développer des habiletés d’adaptation

Pour aider les adolescents à se calmer, KidsHealth.org suggère des activités telles que se promener dehors, s’entraîner, écouter de la musique, écrire des pensées et des émotions, tirer, respirer profondément, parler avec une personne digne de confiance et trouver une distraction. Ces compétences d’adaptation permettent aux adolescents de gérer leur colère et de l’empêcher d’escalader.

Quand ils sont en colère, les adolescents ont tendance à réagir de façon impulsive et ne prennent pas le temps d’examiner les conséquences de leurs actions. Les adolescents peuvent améliorer leur maîtrise de soi en apprenant à envisager des solutions alternatives saines. Par exemple, plutôt que de crier et de maudire à leurs parents pendant les désaccords, les adolescents peuvent apprendre à communiquer respectueusement, à partager leurs pensées et leurs sentiments et à accroître leur volonté de compromis.

Pensez avant d’agir

Savoir quand marcher loin

Dans certains cas, la colère d’un adolescent peut atteindre un niveau d’intensité qui rend difficile l’utilisation de techniques de gestion de la colère. Encouragez votre adolescent à vous éloigner de la situation jusqu’à ce qu’il puisse se calmer. Une fois calme, un adolescent sera plus capable de penser rationnellement, de communiquer efficacement et de trouver une solution saine.