Quels sont les symptômes d’allergie au pollen d’eucalyptus?

Aperçu

Les réactions allergiques au pollen d’eucalyptus se produisent rarement aux États-Unis, en raison de sa prévalence atmosphérique inférieure et d’une population d’arbres relativement petite. Originaire de l’Australie, de l’eucalyptus ou de la gomme, des arbres ont été introduits dans les États-Unis de l’Ouest et sont cultivés à peu près dans d’autres régions. Les personnes souffrant de fièvre de foin en Californie, en Oregon et à Washington peuvent cependant être sensibilisées au pollen d’eucalyptus. Les symptômes d’allergie surviennent pendant la saison de reproduction printanière, mais la Bibliothèque de pollen note que les réponses d’odeur aux feuilles d’eucalyptus et aux huiles essentielles peuvent se produire à tout moment.

Démangeaisons

L’inhalation d’allergènes au pollen d’eucalyptus rend certains systèmes immunitaires humains libérer des produits chimiques qui déclenchent des symptômes de fièvre du foin. Toucher les feuilles grasses des arbres ou l’écorce chargée de sève peut également causer des symptômes d’allergie qui commencent souvent par des démangeaisons. Selon le Centre médical de l’Université du Maryland (UM), l’inflammation des muqueuses crée des sensations de démangeaisons. Les patients peuvent éprouver des démangeaisons de bouche, de gorge et de nez peu après l’exposition allergique.

Conjonctivite allergique

Comme les muqueuses des yeux sont affectées par le pollen, des symptômes d’allergie à la conjonctivite se développent. Les yeux des patients peuvent devenir rouges et déversés avec des larmes. Les démangeaisons se propagent souvent vers les yeux et peuvent s’intensifier si les patients se frottent davantage d’allergènes. Le Centre médical de l’UM rapporte que l’inflammation provoquée par le rhume des foins peut également provoquer une gonflement des paupières ou des cernes pour former sous les yeux.

Problèmes respiratoires

L’inflammation et l’excès de production et de drainage du mucus qui accompagnent la fievre des foins font des ravages sur le système respiratoire. Les patients allergiques qui inhalent le pollen d’eucalyptus peuvent avoir un gonflement dans la gorge et des voies nasales car le corps tente de supprimer la source des allergènes. Comme l’indique la Clinique de Cleveland, les éternuements commencent à éliminer les irritants dans les membranes nasales et la gorge. Les personnes souffrant d’une réponse de contact ou d’odeur au parfum intense d’eucalyptus peuvent partager ces effets. Ces symptômes d’allergie respiratoire rendent la respiration difficile. L’accumulation de mucus dans les passages nasaux et sinus marque une réaction respiratoire complète aux allergènes du pollen. Un écoulement nasal peut alterner avec étouffement et congestion jusqu’à ce que l’exposition aux allergènes se termine.

Douleur et fatigue

Les réactions allergiques prolongées qui durent un cycle de pollinisation ont un impact sur la santé globale des patients. Le gonflement des voies aériennes et l’irritation causée par le drainage du mucus peuvent provoquer un mal de gorge et une toux sèche, note le Centre médical de l’UM. La pression de la congestion des sinus et de l’inflammation peut créer des douleurs faciales, de la tendresse et des maux de tête. Une attaque allergique prolongée ou particulièrement grave peut provoquer des symptômes de fatigue même après d’autres symptômes ont eu lieu.